J'ai lu "La chronique des Bridgerton 3 & 4" de Julia Quinn

Dans ce roman, nous suivons les frères Benedict et Colin dans leur quête ou non quête de l'amour...

Le coup de coeur continue

★★★★★

N'est-ce pa agréable de découvrir que l'on n'est pas exactement ce que l'on croyait être ? La chronique des Bridgerton 3 & 4

Résumé du livre

La saison mondaine commence à peine que les mères ambitieuses et leurs filles sont déjà sur le pied de guerre. Qui attrapera dans ses filets l'un des rejetons de la famille Bridgerton, grande pourvoyeuse de beaux partis ? Une course d'obstacles s'annonce, d'autant que les ragots vont bon train.

Ainsi, le fringant Benedict a beau clamer qu'il ne souhaite pas se marier, le bruit court qu'il a croisé le regard d'une éblouissante inconnue lors d'un bal masqué. Et alors, me direz-vous ? Et alors, la belle a disparu à minuit ! Ce qui ne la rend que plus désirable aux yeux du jeune Bridgerton...

Et qu'en est-il du charmant Colin, enfin de retour de ses pérégrinations sur le Continent ? Il a beau caracoler en tête de liste des célibataires les plus prisés, s'il est en quête d'une fiancée, il le cache bien. Au grand dam d'une certaine débutante, qui pourrait bien voir là un défi à relever.

Mais n'ayez crainte, chers lecteurs, votre dévouée chroniqueuse a plus d'un tour dans son sac lorsqu'il s'agit de donner un coup de pouce au destin.

Rubrique mondaine de lady Whistledown.


Ce que j'ai pensé de ce livre

Je vous parlais des tomes 1 & 2, il a quelques jours et le moins que l'on puisse dire est que j'ai lu la suite plus vite qu'il ne faut pour le dire. J'étais tellement prise par ma lecture que mes nuits ont été courtes.

Au début, avec Benedict, j'ai eu un peu peur. Anthony ressemble à M. Darcy de "Orgueuils et préjugés" alors quand Benedict a très vite ressembler à "Cendrillon", j'ai été déçue. Bien sûr, en tant qu'auteure, je sais qu'il n'existe qu'une soixantaine d'histoires que les écrivains traitent et retraitent différement encore et encore. J'ai donc laissé le bénfice du doute à Julia Quinn. Et finalement, je n'ai pas été déçue. Pas de pantoufle de verres, pas d'essayages de chaussure à travers le royaume. Ouf. Les pages s'envolaient encore et encore tandis que je n'avais qu'un seul espoir qui me consummait au fond de mon lit, que Benedict finisse avec sa Cendrillon.

Colin, lui, est le gendre idéal mais il est également aveugle comme la plupart d'entre nous quand l'amour est juste devant nos yeux. C'est quelque chose d'agaçant. Dans la vraie vie, nous savons tous ce que cela fait de vivre un amour non partagé ou plutôt de ne pas vivre un amour sans pouvoir sortir cette personne de notre tête. Mais Lady Whistledown a plus d'un tour dans son sac pour nous surprendre...

Lisez-le, vous allez adorer.

7 vues0 commentaire