10 anecdotes sur Commissaire Chassepierre : Meurtre au Touquet

Un roman policier au féminin, Commissaire Chassepierre est une comédie policière feel good. Mais connaissez-vous tous les secrets de ce roman ?



Le lecteur voit le livre final. Il n’a aucune idée du travail en amont ni d’où provient la source d’inspiration de l’auteur. J’ai donc envie de vous partager ce que la plupart des auteurs gardent pour eux.


L’imagination est partout. Dans un voyage, une rencontre, une sensation, une anecdote de famille…

Le conseil ou la demande de mon père

Lorsque mon papa a lu mon premier roman (romance), il m’a conseillé d’écrire un roman policier. Étant donné que les suivants, il ne les a pas lu par manque de temps, j’ai décidé d’écrire un policier.


L’histoire est née au Touquet

Pendant des mois, j’ai connu l’angoisse de la page blanche. Je n’arrivais pas à construire mes personnages ni la trame de l’histoire (squelette).

Lorsque je suis partie un week-end au Touquet avec ma grand-mèr, l’inspiration m’est venue en une fois.



Il a été écrit dans un carnet

Comme j’étais à l’étranger, je n’avais qu’un carnet, j’ai construit toute la trame de l’histoire et les personnages en un week-end. J’ai commencé à écrire les premiers chapitres au Touquet. J’ai continué à l’écrire dans ce carnet à mon retour.


Il a eu plusieurs couvertures

Au début, je voulais une couverture avec des taches de sang et des menottes.

J’ai changé la couverture quelques années plus tard pour qu’elle corresponde plus à mon univers feel good et à mon style d’écriture.







Son nom vient d’un ami dont le père était policier

Un ami, Arnaud Chaspierre, a été mon inspiration pour le nom. Je réfléchissais au nom à donner à la commissaire. La plupart du temps, je consulte un site de noms de famille courants en Belgique ou en France mais je voulais un nom avec du caractère. Et puis, j´ai pensé à mon ami dont le papa était policier.

Le psychiatre de Pauline porte le nom du vétérinaire de mon chien

Le psychiatre de Pauline avait besoin d’un nom même s’il s’agit d’un personnage secondaire. Il se trouve que j’adore le vétérinaire de mon chien. Il est bienveillant et ne se laisse pas impressionner par mon akita inu qui peut être effrayant lorsqu’il est furieux. Et il est toujours fou de rage d’aller chez le vétérinaire.




L’idée était dans faire une saga de plusieurs tomes

Je m’attache à mes personnages. Je les vois naître, évoluer et puis, je leur dis au revoir. J’avais envie de personnages avec lesquels avancer. C’est la raison pour laquelle il y aura plusieurs tomes.


L’hôtel existe

Je suis tombée amoureuse de la piscine et plus particulièrement, de sa forme atypique. L’endroit m’a tout de suite inspirée, il s’agit de l’Hôtel Novotel Thalassa Touquet. Il est situé sur la plage et ce n'est pas courant.





Le surnom de Dona Claudia a été inspiré de ma grand-mère

Ma grand-mère a toujours aimé voyager. Lors de l’un de ses voyages en Espagne, on lui a donné le surnom de Dona Marcella.





Les chapitres courts sont le résultat de l’influence de mes romancières préférées

Je suis fan de Mary Higgin Clark et d’Agatha Christie. Déjà petite, je voyais ma grand-mère (pas Doña Marcella, Doña Yvonne) lire les romans d’Agatha Christie. J’aime l’idée de chapitres courts mais nombreux et c’est vraiment une caractéristique de Commissaire Chassepierre. On ne retrouve pas cette forme de construction dans mes autres livres.


Je peux déjà vous dire que le tome 2 se déroule à Bruxelles dans le milieu des ventes aux enchères. Les tomes 3 et 4 sont déjà prévus et vous emmèneront dans une administration communale et dans une écurie.



11 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout